Esclave

Kyoto temple boudhiste

L’origine du mot addiction est latine, une forme de l’esclavage. Au moyen-âge, être addicté, c’est être condamné à payer une dette en travaillant pour son débiteur. En anglais le mot addiction prend le sens de dépendance à des passions répréhensibles. Depuis peu, le mot addiction est rentré dans le langage courant, à juste titre, l’ère de la consommation est l’ère de la domination des produits. Il existe de multiples formes d’esclavages. Dans une société où l’individu est un consommateur la communication fabrique des messages pour rendre esclave des produits et fuir les idées. Soigner l’addiction revient à redonner de la place aux idées et de s’en nourrir.

L’invention du Nepresso ou du Coca Zéro fait suite à celle de l’inconscient…

Kyoto 12 07 11

Structure d'un char de Guion Matsori

Notre civilisation se situe radicalement dans le concevoir, dans les idées. Le concept de l’inconscient en est la suite, les fondements de la pensée et des concepts sont projetés dans une nébuleuse.

Avant les concepts il y a les percepts, avant les percepts il y a des énergies. Lire »

Société

Envisagez la société comme le prolongement du ventre maternel !

La société est un prolongement de la biologie. Dedans, c’est chaud, ou froid, plein, ou vide, ça a faim, ou soif, c’est de l’énergie. Dehors, n’est qu’apparemment dehors, c’est la suite, l’organisation biologique de l’individu se prolonge par l’organisation biologique du groupe. Le groupe doit obéir aux astres, les mouvements du soleil et de la lune déterminent le temps, les saisons et aussi les directions. Les temps d’abondance, ceux de restriction et de famine, l’organisation sociale c’est d’abord se nourrir et se protéger, à plusieurs ce sera plus facile. La société se développe ainsi, elle attend le nouveau-né pour qu’il prenne sa place, participe et assure un rôle. Lire »

Addictions, protéger :

Protéger :

Pour se donner d’autres moyens d’en guérir, devenons davantage conscients!

Pour commencer, se souvenir que Guérir comme guérite n’ont rien à voir avec la guerre, ces mots ont le même sens : protéger. Lire »

« La punition altruiste »

L’addiction, toutes les addictions, sont des violences faites au corps en réponse à d’autres violences. Pour comprendre et soigner les addictions il faut comprendre les interactions entre la psyché des individus et celle de la société.

Le concept de punition altruiste est apparu en 2002 dans une publication de la revue Nature « Altruistic punishment in humans ». Il s’agit de la démonstration expérimentale d’un modèle de cohésion sociale : chacun a une aptitude à punir pour le bien commun. En 2009, Ernst Fehr, l’auteur de cette étude ; a été envisagé comme possible prix Nobel d’économie. Lire »